Pour recevoir le mini guide gratuit, saisissez votre e-mail :

Pourquoi le GR20 fait partie des randonnées itinérantes les plus dures au monde

Le GR20 est un chemin de randonnée traversant la Corse, du nord au sud. 180 km, 10 km de dénivelé, 16 jours de marche : c’est pas mal ! Mais d’autres sont bien plus longues ! Connu pour être l’un des sentiers les plus difficiles au monde, c’est le défi de milliers de randonneurs chaque année (Qui a dit « trop de randonneurs »?). Sans parler ici de la sur-fréquentation du sentier chaque année, parlons ici de ce qui fait du GR20 une des randonnées les plus techniques au monde !

1. Le GR20, un parcours technique et exigeant

Le GR20 s’étend sur près de 180 kilomètres et traverse une grande partie de la chaîne de montagnes corse. Le sentier offre des panoramas à couper le souffle, mais il nécessite également une bonne condition physique et une expérience en randonnée.

Des dénivelés importants

Les randonneurs doivent affronter de nombreux dénivelés, dont certains peuvent atteindre plus de 1000 mètres d’un coup : la montée du Monte Cinto, l’accès à la brêche de Capitello etc… Cela signifie que les jambes sont constamment mises à l’épreuve et que l’effort doit être soutenu tout au long de la randonnée. Pas de répit !

sur les pentes du monte cinto
Ici sur les pentes du Monte Cinto

Un terrain accidenté

Le GR20 est connu pour son terrain très accidenté. Les chemins sont souvent étroits, rocailleux et escarpés, ce qui rend la progression difficile et parfois dangereuse. Il n’est pas rare de devoir utiliser ses mains pour grimper ou descendre certains passages. Vous penserez à regarder vos chaussures pour voir comment les cailloux aiguisés du sentier vont lacérer la semelle !

2. La météo imprévisible

La Corse est une île située en Méditerranée, mais sa situation géographique et son relief montagneux rendent la météo particulièrement capricieuse ! Soleil le matin, orage en début d’après midi, froid la nuit : il faut vous attendre à tout !

Changement rapide des conditions météorologiques

Les randonneurs doivent être préparés à faire face à des changements rapides de temps, qui peuvent passer du soleil brûlant à la pluie battante en l’espace de quelques heures. L’été, le temps peut vite tourner en début d’après midi, dans tous les cas il faut toujours écouter les conseils des gardiens des refuges qui communiquent sur la météo le matin au départ de la randonnée

GR 20 - bulletin météo
Pour en savoir plus sur la météo sur le GR20….

Des températures extrêmes

En été, les températures peuvent facilement dépasser les 30°C, rendant la marche épuisante, tandis qu’en hiver, la neige et le froid peuvent rendre certains passages du GR20 impraticables. Il est donc crucial de bien choisir sa période de randonnée et de s’équiper en conséquence. Bien sûr, on parle ici des extrêmes, vous n’allez pas faire le GR20 en hiver mais sachez qu’en mai ou en juin, vous pouvez encore avoir des passages hivernaux sur le GR20 en haute montagne : passage de névés, froid la nuit etc…

Si vous voulez en savoir plus sur les températures du GR20 : GR20 en juin | GR20 en juillet | GR20 en août

3. L’isolement et l’autonomie

Le GR20 traverse des zones sauvages et isolées où les moyens de communication et les ressources sont limités. C’est une chance de ne pas avoir de réseau sur le GR20 ou très peu d’électricité, mais pour certains qui sont trop connectés, c’est compliqué ! La vraie vie, c’est la déconnexion et les relations humaines, profitez de votre GR20 pour couper !

Electricité sur le GR20

Peu de points d’eau potable

Il existe peu de sources d’eau potable le long du parcours, ce qui signifie que les randonneurs doivent planifier soigneusement leur approvisionnement en eau et transporter suffisamment de réserves pour éviter la déshydratation. Attention, l’idée ici n’est pas de faire peur ou vous inciter à boire dans les trous d’eau, simplement encore une fois, écoutez les gardiens et ne partez jamais d’un refuge sans vos 2 litres d’eau ! Si des sources d’eau sont taries, ce qui est fréquent pour ceux qui font le GR20 en août, pensez à prévoir plus d’eau, ou une gourde filtrante !

1
BAYTIZ | Gourde Filtrante + Paille de Survie au Charbon Actif - Bouteille Filtre à Eau Nomade : Voyage Randonnée Trek Camping Kit Purificateur Réutilisable + Boussole Plastique Sac Pluie Catastrophe

BAYTIZ | Gourde Filtrante + Paille de Survie au Charbon Actif - Bouteille Filtre à Eau Nomade : Voyage Randonnée Trek Camping Kit Purificateur Réutili

Amazon
32.99
Vérifier

La gestion des vivres

En ce qui concerne la nourriture, les randonneurs qui veulent faire le sentier corse en autonomie doivent emporter suffisamment de provisions pour tenir au moins une semaine, car il y a peu de possibilités de se réapprovisionner en route. Il y a toujours des épiceries dans les refuges du GR20 mais il faut plus compter dessus pour dépanner ! Sinon l’option repas du soir reste la plus rassasiante !

4. La durée de la randonnée

Le GR20 est généralement parcouru en 15 jours, mais certains randonneurs expérimentés parviennent à le terminer en seulement 7 ou 8 jours. Quelle que soit la durée choisie, cet itinéraire représente un véritable défi pour le corps et l’esprit.

La fatigue accumulée

Marcher entre 6 et 10 heures par jour pendant plusieurs jours consécutifs peut provoquer une fatigue intense, tant physique que mentale. Il est essentiel de bien récupérer après chaque journée de marche et de prendre soin de son corps pour éviter les blessures et les problèmes de santé.

Le mental, un élément clé

La dimension psychologique ne doit pas être négligée, car elle joue un rôle essentiel dans la réussite de cette randonnée hors du commun. Le fait de rester concentré et motivé tout au long du parcours permet de surmonter les difficultés rencontrées et de profiter pleinement de cette expérience unique. Il y a très peu d’échappatoires du le GR20 autant vous mettre dans la tête que vous allez le boucler (c’est plus simple que d’abandonner) !

Le GR20 mérite amplement sa réputation de randonnée itinérante la plus difficile au monde. Entre les dénivelés importants, le terrain accidenté, la météo capricieuse, l’isolement et les sommets difficiles à atteindre, cette randonnée représente un véritable défi pour tous ceux qui osent s’y aventurer. Mais pour ceux qui relèvent ce défi, l’expérience est unique et inoubliable.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire pour obtenir des conseils pour préparer cette randonnée incroyable !

13 réflexions au sujet de “Pourquoi le GR20 fait partie des randonnées itinérantes les plus dures au monde”

  1. Nous sommes installés depuis 2020 en haute corse. Nous avons fait 4000 km, nous avons l’étape 3 callacucia castel de verghio très dur avec sac de 8 kg
    Attention ne pas se surestimé cela peut devenir très compliqué.

  2. GR parcouru en 2013 ,j’ai démarré du Sud vers le Nord, ce fut une erreur ; je pensais apprivoiser les difficultés pour affronter la partie Nord : en arrivant sur la partie Nord j’étais déjà fatigué ,il m’a fallu me reposer une journée pour continuer .

    Mais quel régal de se mesurer aux difficultés du terrain surtout à 68 ans .
    Pour des personnes plus jeunes et en excellentes conditions physiques le GR est un superbe terrain de jeu !!!!!!!!!
    J’allais oublier :un immense plaisir des yeux !!!!!!!!!

  3. Mon amie (51 ans) et moi même (71) nous avons fait le GR20 du sud au nord en juin et du nord au sud en septembre la même année. Que du bonheur, pas difficile mais physique quand même..

  4. Gr effectué en 2012 en 7 jours en mode rando-course en prépa de la CCC 2 mois plus tard..un régal,un pied que cette balade

  5. J’ai fais le Gr 20 du Sud au Nord. Je pense que c’est une bonne option. Le maximum de la marche se fait le matin et en faisant du Sud Sud-est au Nord ouest on a le soleil dans le dos et on voit mieux les paysages.

  6. Nous avons parcouru, mon conjoint et moi (57 ans) , la moitié sud du GR20 (Conca/Vizzavona) en 7 jours, sans vraiment d’entraînement mais avec de bonnes chaussures de rando, bâtons de marche et un bon duvet. Les 2 premiers jours étaient difficiles, ainsi que le « mur’ d’Assinau, quelques à pics en descente, sans compter des orages de grele sur les crêtes. Cette randonnée restera un joyeux souvenir, ponctuée de belles recontres et des paysages à couper le souffle. Nous le referons

  7. Gr20 fait en 2005 la version ancienne avec le Cirque de la Solitude. Quel magnifique souvenir à tous points de vue…une expérience inoubliable et pourtant difficile du nord au sud

  8. Nous l avons parcourus en 2015,du sud au nord.
    Gr très beau mais dur dur.
    Enfin une fois terminé que du bonheur.

  9. « Si des sources d’eau sont taries, ce qui est fréquent pour ceux qui font le GR20 en août, pensez à prévoir plus d’eau, ou une gourde filtrante »

    en fait même si elles sont pas taries, il vaut mieux utiliser une gourde filtrante, ou des pastilles.
    Et si elles sont taries, une gourde filtrante ne changera pas l’air en eau ?

  10. Un des plus gros pourcentage d’abandon.(50. Pourcent) le battage médiatique en est responsable. Trop d’amateurs sans expérience s’y essaient. Réalisé il y a 30 ans, encore de superbes souvenirs.

  11. Gr 20 fait en 2007 passage par le cirque de la solitude
    Mais ce qui est super beau à faire c’est les mara-mara les chemins de traverse
    Beaucoup moins dur mais beaucoup de plaisir aussi

  12. Fait le GR20 en septembre 2007 en autonomie avec un sac de 26 kg. Il ne faut pas exagérer la difficulté il faut juste être entrainé

Laisser un commentaire