La nature corse nous réserve de bien belles surprises et le GR20 cache de véritables trésors ! Au sud de l’île, se dresse un imposant massif couronné d’aiguilles aux allures fort étranges. En plein milieu du Parc Naturel de Corse, les Aiguilles de Bavella, appelés aussi les cornes (ou tours) d’Asinao font la renommée de l’île de beauté et est clairement un paysage à ne pas manquer pour les randonneurs. Fourrées au milieu d’une forêt de hauts pins couchés par le vent, et entourées de gigantesques murailles de roches, les Aiguilles de Bavella offrent aux courageux qui se rendent à son pied un spectacle unique et typique de la Corse.

Les Aiguilles de Bavella
Les Aiguilles de Bavella

Les Aiguilles de Bavella, un paysage hors du commun

Les Aiguilles de Bavella font partie d’un environnement qui dans son ensemble vaut absolument le détour. Culminant jusqu’à 1855 mètres pour la plus haute, les Aiguilles font parties du massif de Bavella et sont au nombre de sept. Du nord au sud :

les aiguilles de bavella
  • la Punta Alta (1 855 m)
  • la Punta Longa (1 836 m)
  • la Punta di u Pargulu (1 785 m)
  • la Punta di a Vacca (1 611 m)
  • La Punta Iolla (1 848 m)
  • la Punta di l’Ariettu (1 591 m)
  • la Punta di l’Acellu (1 588 m).

La Punta di a Vacca est en réalité la seule accessible aux randonneurs. L’allure austère en dents de scie des aiguilles leur donnent ce cachet si particulier. Le tout entouré de spectaculaires murs rocailleux, terrain de jeu des amateurs d’escalade.

Outre les Aiguilles de Bavella, au niveau du col de Bavella tout près de la route, vous pourrez admirer la statue de Notre-Dame-des-Neiges, perchée au sommet d’un amas de rochers sur lesquels les fidèles ont vissé des plaques en marbre remerciant la divinité de sa protection.
Le Trou de la Bombe quant à lui est une étrangeté du paysage. Ce trou béant de 8 mètres de diamètre dans l’arête du Paliri a comme qui dirait été causé par un boulet de canon. La nature jouant souvent avec notre imagination, il s’agit simplement de l’oeuvre de l’érosion.

Le trou de la bombe
Le trou de la bombe dans les Aiguilles de Bavella

Au sud-ouest, trois petits villages entourent le massif : Quenza, Zonza et Conca. Et derrière les aiguilles, vous pourrez apercevoir le massif de l’Incudine.

Comment accéder aux Aiguilles de Bavella

Si vous faites le GR20, vous passerez au pied des Aiguilles de Bavella lors de l’avant-dernière étape (la 15ème) de la randonnée entre le refuge d’Asinau et celui de Paliri. Pour vous rapprocher des Aiguilles, vous devrez emprunter la variante alpine, bien plus ardue (mais pas forcément plus longue), qui passe par la Bocca di u Pargulu en suivant le panneau indicateur depuis le refuge d’Asinau.

Hors GR20, le départ se fait à partir du Col de Bavella. Quatre chemins s’offre à vous : le trou de la Bombe et le refuge de Paliri (faciles), la croix de Leccia (difficile) et la variante alpine du GR20 pour se rapprocher au plus près des aiguilles.

La route étroite et sinueuse qui traverse le Col de Bavella offre des panoramas somptueux, mais attention toutefois aux cochons, vaches ou chèvres en liberté ! Si vous visitez l’endroit en haute saison, venez de préférence le matin. En effet à cette période de l’année, la route étroite menant au col est blindée de voitures et de cars.

La carte IGN des Aiguilles de Bavelle

Carte des Aiguilles de Bavella
La carte IGN de Bavella. Toutes les cartes IGN

Forum de discussion

Vous avez une question pour vous préparer au GR20 ? N’hésitez pas à la poser sur le forum des randonneurs (discussion libre sans inscription)

Téléchargez le Mini Guide du GR20

Recevez le mini guide du GR20, envoyé gratuitement sur votre boîte mail !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*