Le GR20 d’Aurélien et ses photos

On vous présente aujourd’hui le compte rendu d’Aurélien, un jeune homme de 33 ans originaire dans le Var Il a fait le GR20 du 28 juillet au 8 août 2019 et le moindre qu’on puisse dire, c’est qu’il sait faire de la photo ! Vous allez donc à la fois un récit chargé d’infos mais aussi d’images à couper le souffler ! Reportage

Quand as tu fait le GR20 et pourquoi ce choix de date ?

Nous avons fais le Gr20 du 28 Juillet au 8 Août. La principale raison de la date étant surtout mes congés annuels, mais je voulais surtout une date avec des conditions optimales. Plus de névé, et surtout éviter les risques d’orages et les sources taries souvent plus prononcées à partir de mi Août

Tu étais seul ? En famille ? Entre amis ?

Nous sommes partis à deux avec ma copine et nous avons très vite sympathisé avec d’autres GRistes avec qui nous faisions un bout de chemin au grès des étapes !

Est ce que tu as fait une préparation spécifique ? Du sport régulièrement ?

Personnellement je fais du sport plutôt régulièrement, notamment de la la course à pieds pour travailler le cardio mais également plusieurs sortie en montagne pour ne pas être surpris par le fort dénivelé qui nous attendrait tout au long du parcours.

aurelien gr20 28

Avion, bateau, taxi ? Comment vous avez rejoint le départ ? D’ailleurs vous êtes partis dans quel sens ?

Haha bonne question ! L’acheminement a été un peu épique, départ de la maison en scooter, une heure et demie de route à deux dessus avec des sacs de 18 et 12 kg pour rejoindre le bateau. Comme vous l’aurez compris bateau jusqu’à l’île rousse puis petit train jusqu’à la base militaire. Une dame nous voyant marcher avec nos gros sacs à la sortie du train s’est immédiatement arrêté et s’est proposée de faire un détour pour nous emmener directement à Calenzana. Je la remercie encore pour sa gentillesse !!! Vous l’aurez deviné, on a fait le gr du Nord au Sud !!!

La montée la plus raide ?

Sans hésiter la monté de Asco au Monte Cinto !!! La première partie comporte de bonnes mains courantes assez raide dans les rochers, et la dernière partie est tout aussi raide dans des éboulis instables.
Il nous aura fallu 5h pour voir son sommet !

aurelien gr20 34

La descente la plus interminable, c’était laquelle pour toi ?

Je crois que je ne vais pas être originale mais on va rester sur la même étape… arriver à la pointe des éboulis le refuge nous nargue, on le voit très bien et on se dit qu’en 1h30 tout au plus on y sera !!!
Au même titre que la montée c’est sans compter sur la technicité de la descente. En fait il nous faudra plus de 4h pour arriver au bout des 1000 m de dénivelé. Pour vous donner un ordre d’idée parfois la vitesse au kilomètre se rapprochant de l’heure sera plus lente que dans la montée. Cette descente est faite d’éboulis et de désescalades dans les rochers. Gare aux ampoules et échauffements de la voûte plantaire !!!

Ton meilleur souvenir ?

Sans hésiter mon meilleur souvenir (même si j’ai que ça, des meilleurs souvenirs) restera à jamais mon passage au lac Nino.
La découverte de cet environnement et la cohabitation de sa faune me restera gravé à jamais. Je ne pense n’avoir jamais rien vue d’aussi beau auparavant, on change littéralement de payer pour se retrouver dans les immenses steppes Mongoles.

La vue la plus époustouflante ?

Pour ne pas rejoindre la question précédente je répondrais la vue du somment de la variante alpine qui vous emmène aux Aiguilles de Bavella.
Le changement de paysage y est radical, d’immenses pics minéraux faisant opposition à l’arrière plan d’un dégradé de bleu du golfe de Porto-Vecchio. Juste une merveille de la nature !!!

gr20 prepa

Un moment dont tu aurais bien aimé te passer ?

Plus qu’un moment c’est même une période !!! Les ampoules !!!
Malgré les compeeds et la prise en charge immédiate c’est un vrai handicap quand on passe une journée à marcher… surtout que souvent on change nos appuis donc ça débouche sur des tendinites et des douleurs aux ménisques !!! Bon enfin c’est mon cas !!!

La question revient souvent de la part des internautes, alors ton te la pose directement « Combien de douche tu as pris en tout et pour tout ? « 

A la bonne question !!! La vraie question c’est combien de douches chaudes !!! Hé ben si je les compte c’est quand même pas si mal !!! Ortu du u piobbu, station de Castel de Vergio, Onda, Capannelle, bergerie de Bassetta. Soit 5 douches chaudes et autant de douches froides. Pas si mal quand même !!!

Quelle émotion quand tu as vu le panneau « vous êtes arrivés » ?

Une immense satisfaction !!! Un sentiment de plénitude, d’accomplissement et surtout une grande fierté envers Audrey qui a remplis l’objectif qu’on c’était fixé.

aurelien gr20 5

Il y a des rencontres qui marquent sur le GR20. Une en particulier ? Tu as croisé beaucoup de monde ?

Beaucoup de rencontres au cours de ce Gr, dont pas mal avec qui nous avons partagé au moins un bout d’étape. Le premier, Thierry qui a été notre compagnon de galère une nuit de la troisième étape et avec qui nous avons fait toute la fin partie nord jusqu’à Capannelle, tout comme Les deux frères strasbourgeois Nicolas et Dimitri, Valérie et Laurine les deux sœurs ainsi qu’Elodie et son groupe de Stéphanois sur-entrainé !!! J’en ai forcément oublié pleins d’autres…

Le refuge dans lequel tu as passé le meilleur moment, c’est lequel et pourquoi ?

Je pense que le refuge où on a passé le meilleur moment est celui d’Onda . Le repas sur des grandes tablées y a été très convivial et on y a fait de belles rencontres. Eau chaude au rendez-vous, lasagne au brucchio et surtout mousse au chocolat en dessert !!! Que demander de plus ???

aurelien gr20 16

Est ce que tu as pu profiter quand même de tes journées ? Que de la marche ou aussi du farniente dans les trous d’eau ?

Profitez de mes journées ? Comment faire autrement, nous marchons dans des paysages tellement magnifique et variés, jamais deux heures d’affilée de même … pas de réseau de téléphone, aucune trace de civilisation en vue … on ne peut que profiter.
Une seule étape un peu plus calme nous aura permis de profiter des trous d’eau pour nous y reposer, celle de Petra-Piana à Onda.
Étape transitoire pour nous au moment où nous en avions le plus besoin.

Tes chaussures avaient encore de la semelle en arrivant ? Pas de bobo physique ou matériel ?

Mes chaussures, des Salomon x-alp, prévue pour des grandes courses d’alpinisme, je les ai gardé pendant Un an sans problème, en excellent état à mon départ, semelles lisse en arrivant. Obligé de les jeter car inutilisable pour la suite. J’ai pu croiser tout au long du parcours des gens ne sachant pas s’ils allaient pouvoir finir à cause de l’usure prématurée de leur chaussures … Faite super gaffe à ça en partant !!!

En ce qui concerne les bobos ??? Haha

Qui n’en a pas sur le Gr ??? Pour ma part ça a commencé par les ampoules, puis une tendinite à la cheville et pour finir de grosses douleurs aux ménisques. Je tiens d’ailleurs à remercier les deux tunisiennes rencontrées sur le parcours et qui m’ont donné un anti-inflammatoire, j’ai pu apprécier ma fin de parcours dans de bonnes conditions !!!

Et au niveau du matériel, pas de regret ?

En terme de matériel tout s’est heureusement bien passé, on avait plutôt anticipé les choses.

Est ce que tu as une idée du budget que tu as dépensé ? Combien en logement, nourriture et voyage ?

Le budget dépensé difficile à dire car j’avais déjà beaucoup de chose en ma possession. J’ai racheté une tente light avant mon départ 1.7kg dans le sac c’est mieux de 4 !!! Pour la somme de 200e, merci les soldes, 120e de billet aller-retour, 4euros de train, puis un budget journalier de 60e par jour (petit déjeuner, pic-nique, Pietra, repas du soir et bivouac) et par personne.
Au final n’ayant pas pu manger un repas chaud tout les soirs a cause de nos heures d’arrivées sur les 12 jours nous n’avons pas dépensé plus de 400e par personnes et vraiment sans se priver. Et pour finir 6,5 euros pour la navette à Conca.

Soit un total de 700e tout compris.

Un mot de la fin pour motiver les lecteurs qui hésitent ? Ont-ils raison de se mettre la pression, faut-il vraiment s’entraîner, faut il être prudent, est ce vraiment très très difficile pour le commun des mortels)?

N’hésitez pas à vous lancer de projet, c’est sûrement un des plus beaux que j’ai réalisé à ce jour. Par contre entraînez vous avant, faites du sport pour travailler votre cardio et vos jambes. Partez faire de la randonnée en montagne avant pour vous faire une idée des difficultés que vous allez rencontrer (dénivelé, altitude, technicité du terrain, aléas climatiques et contraintes matériels ).

Une fois ses problématiques résolues et que vous savez où vous vous engagez foncez, vous ne le regretterez pas, vous vivrez des moments magiques à jamais gravés dans vos têtes !!!

En savoir plus

la page d Aurélien -> https://www.facebook.com/byaurelienferriere/

Retrouvez le sur Instagram -> @aurelienferriere

Toutes les photos

Forum de discussion

Vous avez une question pour vous préparer au GR20 ? N’hésitez pas à la poser sur le forum des randonneurs (discussion libre sans inscription)

Téléchargez le Mini Guide du GR20

Recevez le mini guide du GR20, envoyé gratuitement sur votre boîte mail !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*