Gilles, 3 fois le GR20

Aujourd’hui, nous partageons l’interview de Gilles. Du haut de ses 59 ans, cet habitant de Rouen est un amoureux du GR20, il l’a fait non pas une fois, ni deux fois mais trois fois ! C’est donc le récit d’un randonneur qui connaît le sentier comme sa poche que nous vous partageons

GR20 3fois

Quand as-tu fait le GR20 ?

La première fois que j’ai fait le GR20 c’était en juin 2008 Le deuxième en Juin 2012 et la 3 ème fois cétait en 2016. Jai aussi fait un mare et Monti (Calvy/ Cargèse) en 2018

Tu étais seul, en famille ou entre amis ?

Le premier j’étais seul avec ma femme Brigitte et 2 amis et les deux autres nous étions entre potes

Est-ce que tu as fait une prépa spécifique, du sport régulièrement ?

Oui une prépa spécifique mais déjà je fais du sport toute l’année (VTT, natation, course a pied, marche nordique et moto tout terrain) mais pour le GR20 surtout le 1er j’ai appris à marcher avec un sac à dos (avec 3 bidons de bouteilles d’eau de 5 litres dedans) des bâtons, des chaussures de marche et j’ai recherché du dénivelé dans ma région.

Avion, bateau, taxi . Comment as-tu rejoint le départ ?

A chaque fois j’ai pris l’avion (Calvi) et ensuite un taxi pour rejoindre Calenzana et le retour par Figari. Les 3 GR20, je les ai réalisés du nord ou sud.

G20 0364

Quel était le passage le plus raide selon toi ?

Le souvenir de la montée la plus raide a été le départ du refuge de Manganu pour accéder à la brèche de Capitellu (2225m).

Surtout que l’année ou je l’ai fait avec ma femme, le gardien du refuge nous raconte le soir qu’un jeune il y a une semaine a fait un arrêt cardiaque dans cette montée alors je vous dis pas le stress de Brigitte après.

J’ai du la délester de 5 Kg pour cette montée. Donc 23 kgs pour moi , enfin «  quand on aime on ne compte pas » !

Et la descente la plus interminable ?

La descente la plus longue à été sans aucun doute celle qui fait arriver à la station de Haut Asco et au refuge D’ascu Stagnu (1422m).

J’ai une femme qui monte comme un vrai petit tracteur , très régulière mais malheureusement les descentes sont beaucoup plus compliquées celle la on y a passé beaucoup de temps, mais le but c’était d’arriver. Ce jour la 12 heures de marche non stop .

Corse 184
Lac de Nino

Ton meilleur souvenir ?

Difficile de répondre à cette question parce qu’il y en a eu plein, si il faut en choisir un je dirais notre première arrivée avec Brigitte à Conca, la joie de l’avoir fait en couple et d’avoir découvert ce magnifique sentier, ses paysages à couper le souffle, les rencontres avec les autres randonneurs et ce challenge sportif hors du commun avec ma femme et mes amis.

La vue la plus époustouflante ?

Pareil beaucoup de magnifiques vues mais le lac Ninu Waouh !!! Avec les chevaux sauvages, les Pozzines, ce site préservé quel bonheur !!

G20 0307
Les Pozzines

Un moment dont tu aurais bien aimé te passer ?

Sur le 3éme GR20 quasiment au départ du 1er refuge d’Ortu di u Piobbu, j’emmène mon pote Cyrille la fleur au fusil en disant « t’inquiète c’est mon 3eme GR 20 je connais ». Persuadé d’être sur le bon sentier on grimpe un gros col et on ne voit pas les fameuses marques rouge et blanches mais peu importe «  t’inquiète je reconnais, on continue » et la on s’est perdu pendant 3 heures avant de prendre la bonne décision de redescendre et de retrouver les marques du GR20 et je me suis rendu compte qu’il fallait partir à gauche et traverser un ruisseau pour passer sur un autre versant.

Moralité «  tu ne vois plus de marque pendant 10 minutes tu fais demi tour ». Pas la peine d’en avoir fait 3 (lol).

G20 0140
Selon les saisons, parfois des névés

Et un autre moment le 3eme GR20 également et le jour de mon anniversaire (le 16 septembre) il y avait un temps de chien au départ de refuge de Prati, vent pluie orage impacts de foudre à 20m et je prends la décision complètement folle de partir quand même.

Cyrille me suit et nous voila parti pour passer l’arrête faîtière la plus impactée par la foudre de Corse «  mais on ne le saura qu’après »

Bref au bout d’une heure de marche et des impacts de foudre partout, le sentier s’est transformé en torrent on est trempé jusqu’au slip et nous croisons un guide qui fait demi tour  et nous conseille d’en faire de même et la on s’exécute.

« Ne jamais jouer avec le tonnerre et la montagne c’est plus fort que toi !! »

Quelle émotion quand tu as vu le panneau «  vous êtes arrivés » ?

Les larmes aux yeux surtout la première fois mais à chaque fois je suis heureux de voir ce panneau ça me fait quelque chose dans les tripes et toujours un peu de tristesse parce que l’aventure est finie.

G20 0027
LA Végétation de la dernière étape

Il y a des rencontres qui marquent sur le GR20. Une en particulier ? Tu as croisé beaucoup de monde ?

Oui de belles rencontres avec d’autres randonneurs que l’on retrouve l’après midi à chaque refuges, les gardiens de refuge et leurs femmes dans certains cas des touristes qui font un bout de GR 20 pour voir, certains mêmes nous proposent de prendre notre sac à dos pour nous aider.

J’ai une rencontre particulière à notre 1er GR20 avant d’attaquer le cirque de la solitude, un touriste avec femme et enfants se rend compte que ma femme est complètement stressée par cette descente à pic et lui propose de prendre sac et de nous le déposer en bas, ce qu’elle accepte avec plaisir et la nous descendons et pas de sac en bas donc après 1 heure d’attente et de recherche nous attaquons la montée du cirque de la solitude  en espérant revoir le sac et en haut de cirque LE sac nous attend.

G20 0267
La camaraderie du GR20

On a eu peur mais quel beau geste de la part de ce monsieur que nous n’avons jamais revu.

Le refuge dans lequel tu as passé le meilleur moment c’est lequel ? Et pourquoi ?

Sans hésiter le refuge d’Onda.

Super accueil, super soirée, repas au top avec des lasagnes au brochi extra bonnes, fromage un frais et un affiné depuis 1 an et digestif de la réserve personnelle du gardien, alcool de mandarine et ensuite de verveine et des chants.

Quelle soirée !!!

Corse 270
Convivialité dans les refuges

Est-ce que tu as pu quand même profiter de tes journées ?

Sur le 1er GR20 nous partions au levé du jour et arrivions relativement tard donc on a profité mais beaucoup moins que les 2 autres car nous arrivions toujours vers les 14H et la nous avons profitez des refuges, des cascades et surtout prendre soins de nos pieds, jambes et du ventre (charcuterie Corse et Pietra).

Le 1er GR 20 mon épouse et moi avons perdu 5 kg, les 2 autres aucun kilo.

On a trop profité de notre temps libre. lol

Tes chaussures avaient encore de la semelle en arrivant ? Pas de bobos physiques ou matériels

Mes chaussures achetées pour mon 1er GR 20 ont fait les 3 GR20 sauf que le dernier à mi course elles ont commencées à s’ouvrir au niveau de la semelle et la, la galère a commencé mais avec de la colle néoprène et du scotch américain je les ai emmenées au bout mais quel stress !!! A ne jamais faire en fait !!

Corse 126
Sortie du cirque de la solitude

Pour les bobos, quelques rayures sur les jambes mais sans gravité et au moins 2 chutes par GR mais de ma faute, c’est ce qui arrive quand on veut regarder le paysage en marchant ou manque d’attention.

Sinon le 3ème GR20 chute à cause du vent, de la pluie mais jamais de grosses blessures.

Est ce que tu as une idée du budget que tu as dépensé ? Combien en logement, nourriture, voyage ?

Pour les dépenses

  • Avion aller retour 230€
  • Refuges et repas environ 25€ par gite soit 375€ pour les 15 jours

Un mot de la fin pour motiver les lecteurs qui hésitent ?

Quand je l’ai fait pour la première fois je n’avais quasi jamais fait de rando.

Par contre ma femme et moi sommes des sportifs amateurs donc nous avons fait une prépa pour apprendre à marcher avec des bâtons, un sac a dos et des chaussures de marche.

Quelques dénivelées par ci par la et voila.

Corse 295
GR20 en couple

Je pense qu’il ne faut pas essayer de doubler les étapes pour profiter à fond de ce magnifique GR surtout la 1ere fois que tu le fais, il faut marcher à son rythme sans prendre de risque car la route est longue et chaque jour est un nouveau défi.

Il est accessible à la plupart des personnes en bonne santé physique en restant prudent, avoir du bon matériel et surtout ne pas se mettre la pression.

J’envisage de le refaire quand je serais en retraite à chaque fois c’est un réel bonheur, je souhaite à tous les lecteurs de vivre cette aventure.

Un dernier petit mot pour remercier les bénévoles qui s’occupent de baliser tous les GR et aussi les gardiens de refuges, les secouristes et tout ceux que j’oublie et vous bien sur qui nous faites de supers articles sur nos beaux GR !

Forum de discussion

Vous avez une question pour vous préparer au GR20 ? N’hésitez pas à la poser sur le forum des randonneurs (discussion libre sans inscription)

Téléchargez le Mini Guide du GR20

Recevez le mini guide du GR20, envoyé gratuitement sur votre boîte mail !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*