Chiara, son GR20 en 4 jours

Je m’appelle Chiara, origine italienne mais j’habite a Toulouse depuis 10 ans. Avec mon copain Lionel on a choisi de faire le GR20 la 1ere semaine d’aout car c’était la seule qu’on avait de vacances

GR20 de Chiara

Le climat était parfait, un peu chaud à l’heure de midi mais très supportable et un peu du monde mais pas trop, on a toujours trouvé des emplacements tentes sans avoir réservé.

GR20 Nord

Nous n’avons pas fait de préparation spécifique pour affronter l’aventure Corse mais on est des raideurs, et on pratique du sport régulièrement.

[Parenthèse] : Chiara est plus qu’une sportive régulière, c’est une championne de trail et de raids, habitués aux efforts longs comme les manches de coupe du monde ARWS de 4 à 5 jours sans dormir ! [Je ferme la parenthèse]

crete GR20

Alors c’est parti, dimanche aprèm je finis de bosser et nous prenons l’avion direction Ajaccio dans la soirée.

Une petite nuit dans la capitale et le lendemain matin c’est parti direction Calvi avec le train de 7h. Un voyage magnifique surtout la dernière partie bord de mer. Nous voici à Calvi pour la pause déjeuner et une belle glace puis nous prenons le bus pour Calenzana a 14h30.

soir sur GR20

Nous voici au départ du GR20 direction Nord-Sud

Quelle aventure magnifique cette traversée ! Des crêtes des crêtes et encore des crêtes avec des cailloux ! Les meilleurs souvenirs sont les variantes, moins du monde et si authentiques ! Avec la fameuse chaîne de Bavella ! Waouh ! Et une petite descente hyper technique ! Plein les yeux !

GR20 sentier

Et surtout des rencontres, des échanges des souris mouillés, mais avec les yeux qui pétillent pour la fierté de ce qu’on est en train de faire !

Et Daniel, un monsieur très sympa qui a déjà fait le GR20 9 fois , rencontré dans la meilleure bergerie du GR20 : Ballone !

On a fait le GR20 en 4jours et demi, donc on n’a pas dormi dans beaucoup de refuge, mais on est quand même passé par tous les refuges ! Je privilégie sans doutes les bergeries, Ballone et Vaccaghja, puis le refuge du col de Verde avec un propriétaire hyper sympa et disponible à te donner plein de conseils, una pizza au top a E Capanelle suivi d’une salade de pastèque et melon, une pastèque a Usciolu quel bonheur en plein soleil, bof le refuge de Manganu et d’Asinau. Les autres sont corrects mais sans plus.

Avec notre rythme on a pu certainement profiter des paysages, mais pas trop des trous d’eau pour nous… d’ailleurs les moments le plus difficile étaient quand à midi on voyait du mode profiter du farniente aux bords de l’eau et nous on attaquait notre 3eme et dernière étape de la journée…

breche GR20

Un mot de la fin pour motiver les lecteurs qui hésitent ? Ont-ils raison de se mettre la pression, faut-il vraiment s’entraîner, faut il être prudent, est ce vraiment très très difficile pour le commun des mortels) ?

Ah la question piège et difficile : perso je dirais que avec un minimum de préparation physique ça passe… après on est dans la montagne, et c’est toujours Madre nature qui gagne. Il faut absolument être prudents, vigilants et ne pas prendre de risque. Regardez les bulletins météo, écoutez les gardiens de refuges et n’hésitez pas a jouez la carte sécurité. La vie vaut beaucoup plus !

A croce

[re parenthèse] Faire le GR20 à cette vitesse nécessite une excellente condition physique. Si vous souhaitez préparer votre GR20 pour la saison prochaine, n’hésitez pas à télécharger notre mini guide gratuit [fin de parenthèse]

miniguide

Forum de discussion

Vous avez une question pour vous préparer au GR20 ? N’hésitez pas à la poser sur le forum des randonneurs (discussion libre sans inscription)

Téléchargez le Mini Guide du GR20

Recevez le mini guide du GR20, envoyé gratuitement sur votre boîte mail !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*